La formation des orages                                 

Phénomène météorologique qui se manifeste sous forme électrique (foudre), auditive (tonnerre), accompagné de vent, de pluie et parfois de grêle. L’orage est issu d’un nuage bien défini : le cumulo-nimbus.

La formation d’un orage :

Un orage se forme lorsque de l’air chaud situé prêt du sol s’élève en rencontrant de l’air plus froid en altitude. Cet air chaud va alors lentement se refroidir jusqu'à provoquer une condensation de sa vapeur d’eau qu’il contient, formant petit à petit un nuage. Ce phénomène est appelé : Convection. C’est cette convection qui va permettre aux nuages pré orageux de naître, puis de se développer progressivement pour arriver finalement au stade d’orage.

Le cycle du nuage pré orageux :

Dès lors que le mécanisme de convection est en place, il peut alors se former le très connu Cumulus.
Ce cumulus va alors passer par en gros 3 stades de développement : le cumulus Humilis, Médiocris puis Congestus.
C’est alors qu’ensuite le grand Cumulo-nimbus peut naître. « Voir Page spéciale Les Nuages. »

orage1

Qu’est ce qu’un orage :

Un cumulo-nimbus peut atteindre jusqu'à 10 à 12 km de hauteur en France, pour une largeur de plusieurs kilomètres de large selon le type d’orage.
Un nuage est constitué de multiple flux d’air en mouvement rapide (jusqu'à 100 voir 150km/h dans les supercellules), qui provoquent des collisions entre les particules telles que des gouttes d’eau, des cristaux de glace ou des grêlons.
Cette agitation interne fini par donner naissance à des charges électrostatiques. Grossièrement les charges positives se cantonnent au sommet du nuage, à l’inverse les charges négatives sont à sa base. Toutes ces différences de potentiel finissent par provoquer les éclairs, dans lesquels l’orage se ‘décharge’, parfois entre le nuage et le sol, parfois à l’intérieur seul du nuage, parfois entre nuage entre eux. Ca y est, l’orage gronde !

orage2

Risques météo

vigilance en cours